•  

     

    Parent Autrement à Ti moun Expo

     

    Ti moun expo sera l'occasion pour des professionnels de l'enfance de répondre à vos questions, de vous proposer des ressources, des compétences, pour vous accompagner dans l'éducation, les soins, l'éveil, la créativité de vos enfants.

    Le stand "Parents autrement" vous accueillera à l'étage du Palais des Congrès de Madiana, au bout du couloir qui surplombe le grand hall. Venez nous retrouver les 17 et 18 octobre 2015.

    Vous nous retrouverez aussi pour des conférences et des ateliers.

    Suivez notre actualité sur la page facebook Parents Autrement Martinique.

     

    Parents Autrement à Ti moun Expo

     

    Martinikids vous a déjà fait découvrir certains d'entre eux à travers les interviews "Bâtisseurs de bonheur". (Cliquez pour retrouver leurs articles).

     

    Myriam Evers et L'Atelier de parents: Centre de formation d'éducation bienveillante,

     

    Catherine Salomon :  auteure de "Réussir sa vie au quotidien",

     

    Blandine Laroche, créatrice de Blandine Création, confection de porte-bébés physiologiques,

     

    Patricia Roselier : Thérapeute holistique (kinésiologie...),

     

    Waël Toto, Les saveurs de Waël : Vente de paniers de légumes, bien se nourrir,

     

    Célia Rousseau : Educatrice de jeunes enfants et ses ateliers Parents "O"trement,

     

    Debora Martial, auxiliaire de puériculture (Balnéo bain bébé)

     

    Malika Bouquéty, enseignante et auteure d'ebooks numériques.

     

     

     

    Parents Autrement à Ti moun Expo

     

    Parents Autrement à Ti moun Expo

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Martinikids vous partage avec plaisir l'interview de Célia Rousseau, éducatrice de jeunes enfants. A travers ses ateliers Parents "O"trement, elle accompagne avec bienveillance la compréhension et la communication parents-enfants.

     

     

    Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontés  les parents, les jeunes qui viennent vous voir ?

    Les parents qui viennent aux ateliers sont souvent des personnes qui voudraient des moyens pratiques visant au bien-être de leur enfant. Certains sont désemparés face aux pleurs de leur enfant qu’ils ne comprennent pas toujours. Ils cherchent essentiellement à améliorer leur quotidien.

     

    Quelle définition pourriez-vous donner de votre profession ?

    Ma profession d’Educateur de Jeunes Enfants permet avant tout d’accompagner les parents et les enfants dans la bienveillance pour un bon développement.

     

    Quelles améliorations votre travail apporte-t-il ?

    Grâce aux ateliers les parents sont rassurés, ils arrivent avec certaines difficultés et repartent avec des outils, des conseils qu’ils peuvent mettre en pratique.

    Les parents arrivent à communiquer plus facilement et comprennent leurs enfants.

     

    Comment en êtes-vous arrivé à ce métier ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?

    Alors que j’étais animatrice en baby gym et éveil gymnique à Madin’Gym. Le bien-être, le développement des enfants et la satisfaction tant des parents que des enfants m’ont interpelé. J’ai alors longuement réfléchi à reprendre des études et obtenir le diplôme d’état d’éducateur de jeunes enfants. Au cours de mes nombreux stages j’ai pu constater que les parents restaient souvent dans l’incompréhension des attitudes des enfants. Ainsi j’ai eu l’idée de proposer aux parents des outils de développement de leurs enfants dans un cadre bienveillant.

     

    Quels conseils au quotidien pourriez-vous donner aux familles pour plus de mieux-être dans leur vie ?

    Je conseillerais à chacun d’être à l’écoute de son corps, de ses émotions, de soi. Mais aussi et surtout d’être attentif aux besoins, aux demandes des enfants.

     

    Avez-vous des conseils de lecture, de vidéos, d’auteurs, de sites internet ?

    J’apprécie beaucoup Isabelle Filliozat, ces ouvrages aident généralement à la compréhension des pensées, du ressenti d’un enfant, elle se met à leur niveau. Elle permet de sensibiliser aux émotions, aux peurs, aux appréhensions des enfants.

    Jacques Salomé est un auteur qui aide au bien-être personnel et à la communication générale.

    Un ouvrage : « Jouons ensemble…autrement » de Catherine Dumonteil-Kremer , qui permet de jouer avec son enfant, à deux ou en famille, des règles de jeux, mais surtout les effets de chaque jeu pour votre enfant.

     

    Selon vous quelles sont les 3 choses les plus importantes dont un enfant, un jeune a besoin ?

    Amour, écoute, bienveillance.

     

    S’il existait une école idéale selon vos aspirations comment la verriez-vous ?

    Dans cette école, chacun (élèves et professeurs) apprendrait à se connaître, à s’écouter, à ressentir ses propres besoins. Afin d’être plus disponible pour une autre personne.

    Des cours permettant de prendre conscience que les enfants sont des êtres humains avec leurs caractères, leurs émotions et sentiments.

     

    Comment y verriez-vous les adultes (enseignants et encadrants) ?

    Des encadrants calmes, respectueux, bienveillants et de bon conseil pour le bien-être de chacun.

     

    Si un pas pouvait être engagé pour plus de mieux-être à l’école actuelle, que préconiseriez-vous ?

    Je préconise une écoute, une connaissance de soi, des relaxations pour les élèves mais aussi pour les enseignants.

     

    Comment prendre contact avec vous ? Où exercez-vous ?

    Vous pouvez visiter et suivre la page Facebook Parents « O »trement.

    Je suis joignable au 0696.39.93.73.

    Les ateliers se font en groupe aux Jardins de Vétiver ou à domicile à la convenance et selon la disponibilité des parents.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Bâtisseur de bonheur : Le petit théâtre de Redoute

     

    Martinikids vous partage avec plaisir l'interview de Sylvain Torres, à qui l'on doit l'existence du Petit Théâtre de Redoute : Salle de spectacles (spectacles pour enfants, concerts privés, marionnettes, contes, mime, magie, théâtre, danse, arts du cirque...).

    Une opportunité extraordinaire d'ouverture culturelle pour nos enfants.

     

    Bâtisseur de bonheur : Le petit théâtre de Redoute

     

    Pouvez-vous présenter votre structure ?

    Le Petit Théâtre de redoute est une salle de spectacles de 50 places assises ouverte il y a 2 ans environ avec le souhait de proposer au public martiniquais jeune et moins jeune des spectacles de qualité .

    Il se situe à Fort de France au 204 route de Redoute dans le centre commercial de redoute.

     

    Quelle est l’utilité d’une telle structure particulièrement sur notre territoire ?

    Le spectacle vivant en Martinique nécessite de trouver pleinement sa place. Aussi une démarche qualitative quant à la programmation s’avère primordiale pour éduquer le jeune public aux spectacles et à l’art en général.

     

    Comment en êtes-vous arrivé à ce métier ? Qu’est-ce qui vous a motivé ?

    Ancien danseur professionnel, professeur de danse et directeur d’école d’arts pluridisciplinaire, j’ai souhaité m’impliquer pour transmettre au mieux ma passion pour les artistes et pour le spectacle vivant par le biais d’un outil convivial et attractif. Ma motivation principale fut le constat d’une faible diffusion de spectacles de qualité nuisant à l’éveil culturel du jeune public martiniquais.

     

    Avez-vous des conseils de lecture, de vidéos, d’auteurs, de sites internet ?

    Le petit prince…et la filmographie de Tim burton (entre autre).

     

    Selon vous quels sont les 3 choses les plus importantes dont un enfant a besoin ?

    D’affection, de repères, de stabilité.

     

    Quels conseils au quotidien pourriez-vous donner aux familles pour plus de mieux-être dans leur vie ?

    Tenter d’être sincère et privilégier l’essentiel au futile. Garder en mémoire la préciosité de la vie.

     

    S’il existait une école idéale selon vos aspirations comment la verriez-vous ?

    Une école qui privilégierait l’apprentissage de la collégialité, du respect, du dépassement de soi et du partage.

     

    Comment y verriez-vous les adultes (enseignants et encadrants) ?

    Des professionnels formés,  impliqués, ayant pour objectif l’épanouissement de leurs élèves dans l’apprentissage. Des enseignants solidaires entre eux ayant une autorité et une générosité naturelle.

     

    Si un pas pouvait être engagé pour plus de mieux-être à l’école actuelle, que préconiseriez-vous ?

    La clarification quant à la détente d’autorité des professeurs ayant en charge des élèves. Distiller la culture du respect envers les établissements scolaires. L’implication constructive des parents d’élèves dans la scolarité de leurs enfants. La systématisation de l’uniforme.

     

    Bâtisseur de bonheur : Le petit théâtre de Redoute

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Martinikids vous invite à comprendre les raisons qui ont poussées Catherine Salomon  à devenir l'auteure du livre "Réussir sa vie au quotidien".

     

    Retrouvez son interview "Bâtisseur de bonheur" pour la découvrir.

    Merci pour la confiance et le partage de cette nouvelle expérience.

     

     

    "Réussir sa vie au quotidien" de Catherine Salomon

     

    Vous exercez la profession d’orthophoniste. Nous vous avons découvert dans l’interview « Bâtisseur de bonheur ». Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir auteure ?

    Oui Merci Malika. C’est toujours un grand plaisir d’échanger avec vous. Comme je l’ai dit lors de l’interview « Bâtisseur de bonheur » petite les mots me fascinaient.  J’ai alors choisi d’être orthophoniste. Devenir auteure fut le résultat d’un magnifique concours de circonstances. (Sourire). 

    En fait, je devrais dire que je me suis autorisée à devenir auteure puisque je l’ai toujours été tout au fond de moi.  Je présentais souvent mes écrits à mon entourage comme l’on peut faire goûter une nouvelle recette.  Un jour, écrire  a été un plaisir si intense, j’ai compris qu’une nouvelle tranche de ma vie commençait. Mon ami venait de publier son premier livre. J’ai décidé de soumettre mon manuscrit au comité de lecture d’une maison d’édition.  L’éditeur a accepté. Ce fut un jour merveilleux !

     

    Pourquoi un livre sur le développement personnel ?

     Pour moi vivre c’est grandir et contribuer. Je grandis tous les jours en âge bien sûr,  mais aussi et surtout dans ma façon d’être au monde. J’ai écrit ce livre car j’ai souhaité contribuer notamment en partageant ma vision de la réussite. La même année j’ai créé Atoudon, avec une superbe équipe. Atoudon est une association qui valorise le don et le partage.  Se développer personnellement contribue à amplifier notre bonheur et celui des autres.  Une partie des bénéfices issus de la vente de cet ouvrage sera reversée à des associations d’aide aux personnes dans le besoin.

     

    Vous êtes une femme. Est-ce un livre qui s’adresse plus aux femmes ?

    Réussir sa vie au quotidien est le titre de mon premier livre. Je m’adresse  aux femmes et à ceux qui les aiment. Aimer est à prendre ici dans le sens le plus global du terme. En définitive, il s’adresse à tout le monde. Chacun pourra investir son idée de la réussite et se positionner par rapport à ma vision de la Vie. Ce livre est un échange, un partage.

     

    Il existe déjà des ouvrages. En quoi la Martinique a-t-elle besoin d’une ressource particulièrement en ce domaine ?

    Chaque lecture enrichit.  Ma vision de la réussite est en partie le résultat de mon héritage culturel. Le concept de  réussite est historiquement d’abord une histoire d’hommes. Qu’en est- il de la réussite de la femme à l’heure de la parité ? Des dispositifs sont mis  en place afin de valoriser l’entreprise au féminin, je pense à « Martinique Pionnières » et à «  Femmes 3000 » notamment.

     

    Résidant en Martinique, je souhaite que chaque femme de cette île puisse s’interroger,  se positionner et aller au bout de son projet de vie. Quand un homme contribue au bonheur de sa femme, de sa mère, de sa sœur, de sa fille, de son amie, de sa voisine, de sa collègue…etc… , il contribue à son propre bonheur puisque les hommes et les femmes sont des partenaires au quotidien. C’est une relation gagnant/gagnant.

     

    Je profite de cet article pour remercier le studio graphique qui a réalisé la couverture de mon livre :  

    Kiron_key et Kno972 un duo de choc. Ken est guadeloupéen et Pierrette martiniquaise. La maison d’édition Edilivre étant basée à Paris, il était important pour moi d’offrir à mes lecteurs cette touche artistique réalisée localement. Cet ouvrage est le fruit d’un authentique partenariat. 

     

    De quoi la Martinique a-t-elle besoin pour permettre à ses habitants de réussir leur vie au quotidien ?

    Je pense que la Martinique a besoin d’habitants qui forment un peuple plus qu’une population. La nuance est importante. Par ailleurs, j’apporte d’autres éléments de réponse dans mon ouvrage « Réussir sa vie au quotidien » aux Editions Edilivre.  J’invite  chacun à le lire et à me rejoindre sur ma page facebook afin d’obtenir les dates de mes conférences et de mes ateliers.  Le but de la Vie c’est d’être heureux…Je ne me l’explique pas autrement. Merci Malika. Gratitude.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Bâtisseur de bonheur : Patricia Roselier

    Martinikids vous partage avec plaisir l'interview de Patricia Roselier, thérapeute inspirante qui vous accompagnera dans les difficultés liées au comportement, au retard des acquisitions, à certaines maladies...

     

    Quel est l'intitulé de votre métier?

    Je suis Thérapeute holistique.

    J'exerce en Kinésiologie, Narturopathie, Micro-Ostéo Digitale, RMT.

     

    Mon cabinet est à Ducos, au centre Cial Espace 92, ZI Cocotte

    Je reçois sur RDV au 06 96 36 98 58.

     

     

    Mon parcours :

    Parcours scientifique classique au départ : docteur en pharmacie, exerçant en officine pendant 10 ans.

     

    Je me tourne alors vers des médecines alternatives comme l’homéopathie et la nutrithérapie, formée notamment par le professeur Curtay et des médecins formateurs de l’institut Boiron.

     

    Je me forme ensuite à la Naturopathie (certifiée école CERFPA) et découvre avec passion la Kinésiologie. Et là Tout prend sens !!!! Car tout a un sens…

    Il ne s’agit plus de soigner seulement le corps mais l’Etre dans sa globalité et dans sa réalité.

     

    Avide de découvrir toutes les dimensions de chaque être et de posséder ainsi des outils permettant de soigner chacune de ces dimensions, je me forme à la Kinésiologie émotionnelle, la Kinésiologie symbolique, la Kinésiologie périnatale, le décodage biologique, la Micro-Ostéo Digitale, le RMT de Dr Bloomberg, les thérapies énergétiques, vibratoires et symboliques de pleine conscience.

     

    Durant tout ce cursus de formation et de pratique en cabinet depuis 8 ans, j’ai eu le bonheur d’avoir deux enfants qui ont aujourd’hui 2 ans et 3 ans et demi.

    Ils ont radicalement orienté mes recherches et ma pratique vers l’Enfant.

     

    A les regarder évoluer, à réaliser avec eux le pouvoir magnifique de la pleine présence, à voir leur conscience naturelle de la Vie… Je prends pleinement conscience que Tout est là, dès le départ. L’enfant dès sa conception détient tout son potentiel. Il est inscrit en lui comme un programme magnifique de puissance créatrice. Je prends aussi conscience que nous, parents, adultes, enseignants, thérapeutes avons le devoir et la responsabilité de ne pas entraver la réalisation de ce potentiel, de donner les outils à ces enfants de se réaliser pleinement et librement et, le cas échéant de corriger les erreurs.

    Bâtisseur de bonheur : Patricia Roselier

     

     

     Qu’est-ce que la Kinésiologie ?

    La Kinésiologie s’appuie sur le test musculaire. Si le muscle est fort, pas de stress. Si le muscle est faible, il y a stress ou blocage. Le blocage peut être physique (le corps), psychique (le mental), émotionnel (lien entre le corps et le psychique) ou énergétique (énergies du corps, énergies subtiles).

     

    Le test permet d’identifier le ou les blocages et également d’identifier l’outil adapté à la personne qui permettra de corriger ce blocage.

    Le corps ne ment pas. Le test de kinésiologie nous montre la réalité de la personne à l’instant T. Cette réalité montre les blocages mais dévoile aussi le potentiel de départ sous le blocage. C’est ça qui est génial. On ne se limite pas à voir ce qui ne va pas, on va utiliser le potentiel pour se débloquer. C’est un atout formidable pour l’avenir de ces enfants.

     

    Imaginons que notre potentiel est inscrit dans nos cellules sous forme d’une carte routière avec notre chemin de vie, nos atouts, nos ressources.  Viennent se rajouter sur cette cartes d’autres routes ou des barrages ou des mauvais panneaux indicateurs : c’est notre vécu.

    Des exemples de ces rajouts sur notre carte initiale : une grossesse difficile, une naissance difficile, l’éducation, les chocs émotionnels, les attentes de nos parents, le vécu traumatique de nos parents, grands-parents ou même de nos ancêtres, un traitement médicamenteux…. Tout peut nous impacter.

     

    La bonne nouvelle, c’est qu’on peut gommer ces rajouts dans nos programmes cellulaires et retrouver notre carte / potentiel initial.

     

    Le rôle des parents ?

    Il est essentiel. Ne pas juger son enfant, De la bienveillance permanente. Une règle, une sanction seront efficace à l’éducation de l’enfant si elles sont guidées par l'amour et la bienveillance. Elles seront inefficaces et même néfastes si elles sont guidées par la colère, l’énervement, le besoin d’autorité autoritaire.

    La bienveillance c’est se dire que si mon enfant a un comportement gênant c’est que quelque chose le gène. Cherchons ensemble ce qui le gène. C’est toujours quelque chose qui le bloque dans la réalisation de son potentiel.

    Ça aussi c’est une bonne nouvelle. Cela veut dire que l’enfant cherche toujours à vivre pleinement son potentiel, à évoluer, progresser. Il ne cherche jamais le blocage lui, ni dans ses relations ni dans ses résultats scolaire. Il cherche au contraire à Vivre son potentiel. Aidons le à le trouver ou le retrouver, à enlever le blocage et à utiliser ses propres ressources pour se libérer et retrouver sa voie.

     

    C’est là que le parent doit se remettre en question : il est peut-être l’auteur involontaire du blocage, ou bien il doit remettre en cause la voie qu’il veut faire suivre à son enfant. La clé est d’appliquer cette même bienveillance à soi-même, sans se culpabiliser. En faisant cette démarche vers un kinésiologue pour son enfant, le parent lui transmet une information capitale pour son avenir d’adulte : je reconnais mes erreurs et je les corrige en toute conscience.

    Le tout sans remords et culpabilité sinon on reste bloqué sur le passé, sur l’erreur et donc sur le blocage.

     

    Que dire sur les enfants d’aujourd’hui ?

    C’est une évidence, ce ne sont pas les enfants d’hier. Heureusement ils n’ont pas non plus les parents d’hier !!!!

     

    Ils ont, pour la plupart un ENORME potentiel. Ils sont rebelles à l’autorité autoritaire. Tout doit avoir du sens. Pourquoi sont-ils comme ça ? Parce que notre monde a besoin d’eux. Nos systèmes (politiques, économiques, de santé, écologiques, croyances…) doivent changer. Ils sont là pour cela.

     

    Il est facile de comprendre ainsi pourquoi ils ont ce potentiel, pourquoi ils refusent les ordres et surtout pourquoi ils sont si mal quand ils se sentent bloqués dans leur potentiel. Ce sont des enfants pressés, dans l’urgence de savoir, connaître, grandir, être capable de faire… Comme une urgence à vivre vraiment. Vous imaginez comme ils se trouvent mal quand on veut leur faire suivre une voie qui ne leur correspond pas. C’est comme si on les détournait de leur mission de vie, ce qu’on appelle le programme d’âme. Ils savent déjà, inconsciemment parfois, qu’elle est leur « mission de vie » alors que nous adultes, pour les plus conscients d’entre nous, nous mettons 40 ou 50 avant de seulement nous poser la question….

     

     

    Quels sont les motifs de consultation ?

    De tous ordres :

    Difficultés scolaires : concentration, agitation, mémorisation, compréhension, motivation, lecture, écriture, comportement…

    Comportement : colères répétées, conflits avec le ou les parents ou dans la fratrie, agressivité, passivité, timidité

    Maladies chroniques : eczéma, troubles de croissance, pipi au lit

    Retard des acquisitions : langage, propreté, autonomie, sevrage…

     

    Pour conclure :

    Tout est là au départ. Ce qui est venu gêner peut être corrigé, nettoyé.

    En avançant dans ma pratique, je constate maintenant qu’il n’est plus temps de s’attarder sur ce qui a été « raté », mal fait. On l’identifie, on le corrige si nécessaire et TOUT DE SUITE on active ce qui est présent dans le potentiel pour redémarrer à neuf.  Vous l’aurez compris, les enfants d’aujourd’hui n’ont plus le temps d’attendre, le monde d’aujourd’hui n’a plus le temps d’attendre qu’on se dépaitre de nos regrets. Ces enfants, ce monde, nos enfants, notre monde, notre avenir ont besoin de changement maintenant.

    C’est comme une remise à zéro.

     

    Et encore une très bonne nouvelle : le potentiel non réalisé, pendant la période de blocage est toujours là, rien n’a été gâché (sauf si on reste dans le déni, les remords ou la culpabilité), il peut se réaliser maintenant comme une nouvelle naissance, peut-être même encore plus fort et plus puissant tellement il est avide d’exister après avoir été retenu !!!!

    Finalement, ma mission d’âme est peut-être bien « libératrice de potentiel »….

     

    Pin It

    votre commentaire