• Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

    Bonjour à tous et ravie de vous présenter une nouvelle interview « Bâtisseur de bonheur ».

     

    Je connaissais la page facebook de Graine de plénitude.

     

    Puis j’ai rencontré la fille de Colette Rosinet, fondatrice du Centre, sur le stand d’un salon bien-être à l’Institut Martiniquais du Sport. J’y avais testé la musicothérapie.

     

     

    Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

     

    J’ai souhaité les interviewer. Colette Rosinet m’a alors invité à découvrir le Centre Graine de plénitude Hauteur de Bellevue au François.

     

     

    Interview guidée…

     

     

    Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

     

    Il y a l’espace Harmonie qui permet de mettre en place les rendez-vous mensuels, collectifs.

     

     

     

    Le programme des principaux temps forts :

     

     

     

    Le 1er dimanche de chaque mois une parenthèse « Brunch zen », être dans un cocon le temps d’une matinée, de 8h30 à 13h00. Un massage, un brunch, la route de pensées positives, la musicothérapie et un parcours sensoriel.

     

     

     

    Le 2ème vendredi de chaque mois, il y a un groupe de parole.

     

    Le 3ème vendredi, nous proposons soit un apéro littéraire, soit un apéro conte.

     

    Le 4ème vendredi, nous organisons une conférence et le 4ème dimanche, un atelier en développement personnel.

     

     

    Un club du rire, 2 mercredis par mois.

     

     

     

    L’espace peut être loué à des partenaires pour des manifestations à vocation développement personnel. Formation, ateliers, séminaires…

     

     

    Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

     

    C’est un lieu de thérapies du bien-être, thérapies brèves, avec espace d’écoute, de gestion des émotions, de musicothérapie.

     

     

     

    L’objectif de ce centre est d’être dans l’Etre. Réussir à se recentrer, se mettre au cœur de sa vie, prendre soin de soi, ne pas s’occuper de ce qui se passe chez le voisin.

     

    Pour cela, il est important de réapprendre à utiliser ses sens. On vit dans un environnement, on ne se rend pas compte de tout ce qui se passe.

     

    On ne ressent rien parce qu’on vit à l’extérieur de son corps.

     

    D’où l‘idée que j’ai eu de mettre en place un parcours sensoriel à traverser en silence pour se reconnecter à soi.

     

    Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

    On commence par l’odorat, des jeux de saveurs, des jeux de senteurs. Ce parcours se fait pieds nus. Il y a différents matériaux au sol.

     

    On fait silence et on se rend compte des sensations, des ressentis…

     

    Au niveau de l’ouie et la vue, nous avons la présence des oiseaux, la nature, les papillons…

     

     

    Bâtisseur de bonheur : Centre Graine de plénitude

     

    Il y a un espace massage du corps, la réflexoplantaire, des soins énergétiques tels que le reiki, qui permet de travailler et nettoyer les chakras, l’ondobiologie qui permet d’éliminer les énergies usées et access bar qui permet de travailler avec des points de ponction.

     

     

     

    A côté, nous avons un hébergement sérénité pour des séjours de 3 jours à une semaine.

     

    Les personnes peuvent juste profiter de l’hébergement ou associer des prestations du centre.

     

     

     

    Qu’est-ce qui vous a amené à cette activité-là ? C’est un cheminement de vie ?

     

    J’ai une expérience tant professionnelle que personnelle assez atypique.

     

    J’ai compris que tout m’amenait à ça.

     

    Dès l’origine, cette maison appelait à ça. Il y avait une énergie particulière.

     

    On s’en rendait compte lorsqu’on invitait, les gens ne partaient pas.

     

    Cette maison reste notre maison d’habitation.

     

     

     

    Il est clair que lorsqu’on est là, on n’a pas envie de partir.

     

     

     

    Mon parcours de vie aussi. J’ai toujours utilisé mes emplois comme challenge pour aller vers autre chose.

     

    L’être humain a toujours été au centre de mes activités professionnelles.

     

    J’étais assistante sociale à la base. Puis je suis allée faire des formations. Ensuite, j’étais consultante en ressources humaines. J’ai fait du bénévolat, j’étais catéchiste pendant plusieurs années.

     

    J’ai fait de la visite aux malades, visite en prison, visite aux personnes âgées. L’être humain était toujours au centre.

     

     

     

    Et je me suis rendu compte que dans le cadre professionnel et personnel les gens venaient se confier.

     

    En 2013, mon mari et moi avons décidé de partir en année sabbatique.

     

    Et il a été question de revenir. Je n’avais plus envie d’être consultante, j’avais envie de changer.

     

    J’avais envie d’être thérapeute. Il a fallu que je me forme. Il m’est apparu très clair qu’il me fallait créer un centre.

     

    J’ai tout visualisé, l’aménagement, le mobilier…

     

    J’étais dans un élan très positif.

     

     

     

    Le centre démarre tout juste, il a un an. Il faut sensibiliser. Mais, c’est un bilan très positif, notamment au point de vue de la fluidité. Il y a eu de très belles rencontres.

     

     

     

    C’est une affaire familiale, votre fille était présente à vos côtés lors du salon ?

     

    Ma fille a fait une grande école de commerce. Et puis, elle a souhaité changer. Elle s’est formée au coaching et est très intéressée par les cosmétiques naturels.

     

    Elle fabrique ses propres produits pour les cheveux pour le corps et anime des ateliers pour fabriquer ses produits soi-même. Elle souhaite donc rajouter la partie coaching.

     

     

     

    Par rapport aux enfants, j’ai bien conscience que tout se joue là. J’ai conscience aussi que nous sommes encore très impactés par notre passé d’esclaves.

     

    De manière inconscientes nous sommes encore connectés à nos lignées. Les souffrances qui ont pu exister, nous les avons encore en nous.

     

    Même dans notre fonctionnement de parent, je dis souvent qu’éduquer un enfant c’est accompagner, ce n’est pas dresser. Il faut se rendre compte qu’on a en face de nous un petit être. Une femme, un homme en devenir. L’idée c’est l’accompagner, lui mettre un cadre, mais lui donner la liberté

     

    C’est tout un art. A ressentir, à s’exprimer, à se montrer, à se dire…

     

     

     

    La difficulté que je rencontre, c’est que c’est un travail qu’il y a à faire en parallèle avec les parents. Pour qu’il y ait une cohérence entre le travail fait avec l’enfant et ce qu’il vit en famille.

     

     

     

    Que faudrait-il changer à votre avis à l’école ?

     

    Peut-être qu’on est plus dans la nécessité du programme.

     

    On n’est peut-être pas assez dans la bienveillance, dans le respect de l’enfant. De ses besoins, de ses désirs, de ses capacités à…. A avoir envie de faire et de ne pas faire. Etre dans l’être.

     

    On créé des clichés, des modèles, des enfants adaptés de plus en plus.

     

     

     

    Je me suis formée à la communication bienveillante. Mais cela ne pourra pas se mettre en place sans un partenariat avec les parents.

     

     

     

    Changeons d’abord notre regard. Des petits pas sont faits. La Martinique d’aujourd’hui n’est pas celle que j’ai quitté en 2013. Quelque chose s’est enclenché.

     

     

     

    Pour les événements voir sur leur page facebook.

     

    L’inscription à la newsletter via le site web

     

    contact@grainedeplenitude.com

    0696 48 10 62  

     

     

     

    Pour louer l’espace ou l’hébergement, les contacter directement.

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    colinette
    Mardi 15 Mai à 17:31

    Un lieu où il fait bon venir se poser, se ressourcer, faire le choix de se mettre au coeur de sa vie et s'ouvrir de nouveau à l'amour de Soi.

    Une belle initiative au service de tous ceux qui souhaitent prendre soin d'eux.

    2
    Mardi 15 Mai à 18:50

    Merci pour votre commentaire. wink2

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :